Samouraï vie code et clan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Samouraï vie code et clan.

Message par Fifou le Lun 23 Nov - 21:07

La vie de Samurai

Dès l'âge de sept ans, le jeune samurai est envoyé à l'école où il apprend selon le cas l'art de combattre ou l'art de la méditation. Lorsque son éducation est terminée, généralement vers l'âge de 16 ans, il subit la cérémonie du Gempukku, qui fait de lui un homme adulte, et au cours de laquelle il choisit un nouveau nom.

Habituellement, le mariage d'un samurai sera arrangé par sa famille. Pas question de choix ici. L'épouse d'un samurai est responsable des finances du ménage et de la tenue de la maison. Elle remet toutefois un pécule à son mari, qui en fait ce que bon lui semble. Les femmes rokugani ne sont en général pas des guerrières. Il y a cependant des exceptions : les samuraï-ko, des vierges guerrières qui renoncent à se marier pour vouer leur existence à leur daïmyo.

A l'âge de 40 ans, le samurai se rase le crâne et change de nom pour devenir moine. Si c'est un Daimyo qui se retire ainsi de la vie publique, il arrive également qu'il reste en tant que conseiller de celui qui lui succède.
Le code du bushido

Les samuraï de Rokugan suivent la voie du bushido. Cette philosophie de vie est très éloignée des valeurs défendues dans le monde occidental. Elle repose sur quelques vertus:

Le courage : le samuraï doit être prêt à donner sa vie pour son maître.

La loyauté : le samuraï doit être loyal envers son daïmyo, qui en retour récompense le samuraï et sa famille.

La sincérité : ce mot n'a pas ici sa signification courante. Le samuraï doit paraître honnête. Cela ne veut pas dire qu'il ne peut pas mentir. La loyauté est considérée comme étant plus importante que l'honnêteté : si l'honneur de son damyo ou celui de sa famille est en jeu, le samuraï doit mentir. La vérité n'a que peu d'importance, et sera cachée si elle ne correspond pas aux attentes de la société. Ainsi, il est considéré comme déshonorant de révéler qu'un samuraï a triché lors d'un concours. Ce déshonneur frappe autant la personne qui dénonce que celle qui est dénoncée, et ce même si des preuves sont disponibles. Les deux personnes perdent la face... A Rokugan comme au Japon, on considère que le fait de dire à quelqu'un ce qu'il a envie d'entendre, même si cela diffère de la vérité, relève de la politesse la plus élémentaire.

La face : il est très important pour un samuraï de ne pas perdre la face. Pour reprendre l'exemple ci-dessus, le samuraï dont la tricherie est révélée perd la face. Il en serait de même pour un samuraï qui se laisse emporter par ses émotions, après avoir bu trop de saké... Un samuraï qui perd la face ne peut préserver la respectabilité de sa famille qu'en se faisant seppuku. Si il met ainsi fin à ses jours, son déshonneur ne rejaillit pas sur ses proches.

L'excellence : le samuraï doit aspirer à la perfection en toute chose.

La vengeance : le samuraï doit venger l'esprit de ses ancêtres. Si un membre de sa famille est tué, le samuraï peut demander au daïmyo du meurtrier l'autorisation de se venger dans un duel.

L'épée : le sabre du samuraï est un prolongement de sa personne. Une insulte faite au sabre est une insulte personnelle. Toucher le sabre d'un samuraï revient à lui manquer de respect. Il est arrivé que deux samuraï se battent en duel parce que leurs sabres s'étaient malencontreusement heurtés, alors qu'ils marchaient dans la rue.

Clan et famille

Crabe



Le Clan du Crabe a été chargé de la défense de l'Empire d'Emeraude ( Rokugan) . Au sud de l'Empire se trouve les terres dévastées de l'Outremonde. Dans cet endroit on peut trouver toute sorte d'abomination tel les ogres , gobelins , morts vivants , oni ( démons ) et encore de nombreuses autres créatures abominables . Les Crabes ont la tâche de combattre ces abominations tous les jours afin de les empêcher d'entrer dans Rokugan . Pour cela ils protègent le mur Kaiu qui a été construit servir de frontière entre l'Empire d'Emeraude et l'Outremonde .

Au sein du clan du Crabe , la famille Kuni a pour mission d'étudier les créatures qui peuplent l'Outremonde . Une faction d'élite denommée "Chasseur de sorcière " sillonne l'Empire afin de débusquer toutes créatures de l'Outremonde qui aurait réussi à passer le mur . Pour cela , ils utilisent le jade qui repousse toutes les créatures corrompues par le mal de l'Outremonde et d'autres test résultant des recherches de la famille Kuni .

Le clan du crabe comporte aussi des stratèges militaire faisant pour la majorité partie de la famille Kaiu, d'où vient également les ingénieur du clan ayant pour tâche d'entretenir les machines de guerre et le mur.
La famille Hiruma forme les scout, qui doivent s'enfoncer dans l'Outremonde afin de prévenir des mouvements des créatures y vivant et la famille Hida, fournit quant à elle, la majorité des forces militaires (et brutale ...).
Ce clan est aussi connu pour inclure en son sein des personnes, qui obnubilué par leur tache de défendre le mur, peuvent entrer dans un état de transe et taper sur tout ce qui passe à portée de tetsubo, c'est ce qu'on appelle les Berserker.

Grue



Le clan de la Grue a reçu la tâche de développer la culture et l'art au sein de l'Empire . Les Grues prennent cette tâche à coeur et sont déterminés à prendre part à la culture rokugani jusqu'à la perfection et de devenir un exemple pour les autres clans .
Pour eux , l'épée d'un duelliste et les mots d'un courtier sont des arts . Et cet art peut devenir mortel quelque soit sa forme ...

Les duellistes du clan de la Grue sont parmi les meilleurs de tout Rokugan . La majorité de ces duellistes est issue de la famille Kakita qui pratique la technique du coup unique ayant pour but de tuer leur adversaire d'un seul coup .
La famille Doji est composé majoritairement de personnes de courtisans et de magistrats, la famille Daidoji est le bras armé du clan.

Phénix



Le clan du Phénix est un clan du royaume Rokugan dans le jeu de rôle Le Livre des cinq anneaux.

Le clan du Phénix est celui des mystères de l'univers. Il y a longtemps de cela, avant l'arrivée de Shinsei, le peuple de Rokugan vénérait les Sept Fortunes. C'étaient des dieux capricieux, qui étaient tout aussi faciles à contenter qu'à irriter et qui accordaient leurs grâces à qui les invoquait respectueusement et maudissaient quiconque leur manquait de respect. Les chants et les rituels secrets utilisés pour communiquer avec eux étaient conservés jalousement par un ordre de saints hommes appelés shugenja.

Pour invoquer les Fortunes, ces shugenja utilisaient un langage connu d'eux seuls, retranscrit sur des parchemins qu'ils se transmettaient de génération en génération.

Quand ils découvrirent le Tao de Shinsei, ils embrassèrent sa philosophie des cinq anneaux et l'incorporèrent à la religion des Sept Fortunes, donnant ainsi naissance à une toute nouvelle philosophie religieuse, source de méditation et d'inspiration pour tous les shugenja. Et personne ne médite plus sur la nature de la réalité que le clan du Phénix.

Le clan du Phénix compte trois familles : une seule d'entre elles a une école de bushi, les deux autres sans égales dans tous l'Empire, se consacrant intégralement à l'apprentissage des shugenja. Le clan du Phénix est sans conteste le clan le moins guerrier de tout l'Empire (Grue inclus). Il préfère la paix à la guerre et ne s'engage dans un conflit que contraint et forcé. Un shugenja du clan du Phénix s'attachera toujours à trouver une solution pacifique à un problème, quand bien même l'ennemi serait en train d'abattre ses forteresses. Pas même un bushi du clan. Mais si la protection des forteresses du clan incombe à la famille Shiba, dont les daïmyo du clan du Phénix sont toujours issus, ce sont en fait les " maîtres des éléments " de la famille Isawa qui disposent du véritable pouvoir. Les bushi ont donc toutes les peines du monde à obtenir du conseil des maîtres la permission de recourir à la force militaire. Et lorsque les autres clans considèrent celui du Phénix comme un clan de pleutres, cet avis n'est que partiellement vrai. Les Samouraïs veulent combattre ; ce sont les shugenja qui sont difficiles à convaincre de la nécessité de recourir à la force.

Lion



Le Clan du Lion fut fondé par Akodo, fils de la Lune et du Soleil. A l'heure de se marier, il ne choisit pas une jeune femme de la famille Doji pour ne pas s'inféoder au clan de la Grue. Il rencontra une jeune femme, belle et volontaire, nommée Matsu, qu'il entreprit de courtiser. Matsu qui était fière, estima n'avoir rien à faire avec le Samouraï et considéra la cour qu'il lui faisait comme une insulte. Elle défia Akodo en combat et il releva le défi. Le combat entre Akodo et Matsu est depuis devenu une histoire classique, maintes fois narrée par les conteurs et sujet de nombreuses œuvres d'art et de représentations. Il fut dit que le vainqueur dirigerait le clan, mais Akodo posa une condition : si Matsu remportait le combat, elle devrait l'épouser. Et Matsu posa elle aussi une condition : si Akodo remportait le combat, elle n'aurait pas à l'épouser. Le récit du combat dépend de celui qui raconte l'histoire, mais son issue est toujours la même : Akodo remporte le duel et Matsu lui jure fidélité sans pour autant avoir à l'épouser.

Les Samouraïs de la famille Matsu sont connus pour leur caractère fougueux est emporté : ils jugent et s'offensent rapidement, et ne prennent jamais une offense à la légère. Ceux de la famille Akodo sont également connus pour leur fougue et leur courage, mais ils sont aussi réputés pour leurs qualités de tacticiens et leur aptitude au commandement : aucune armée ayant un Akodo comme général n'a jamais perdu une bataille. Ainsi, les premiers emportent la victoire par l'ardeur et le courage, les seconds, par la tactique. Quoi qu'il en soit, les Samouraïs des deux familles sont considérés comme les plus courageux de tout Rokugan. On raconte ainsi que lors d'une embuscade contre le premier Hantei, son garde du corps, Akodo Sato, offrit son cheval à l'Empereur pour qu'il puisse s'échapper tandis que lui-même restait en arrière pour retarder les assaillants.

La famille Ikoma, quant à elle, offre des tacticiens et des historiens réputés, qui accompagnent leurs bushis directement sur le terrain. Seuls de tous les samouraïs, les omoidasu Ikoma (sortes de bardes) sont autorisés à montrer leurs émotions en public sans se déshonorer.

La famille Kitsu, dont sont issus les shugenja de ce clan, ne suscite pas beaucoup d'estime dans les cercles des shugenja, qui la considère comme " vieux jeu " et trop attachée à la tradition. Un reproche que l'on pourrait faire à beaucoup de membres de ce clan d'une façon générale.

Licorne



Lorsque le premier Hantei monta sur le Trône d'Emeraude, il ordonna à sa sœur Shinjo, ainsi qu'à tous ceux qui voudraient l'accompagner, d'aller explorer le monde situé au-delà des montagnes qui délimitent les frontières nord de l'Empire. Il la chargea de rapporter toutes les informations possibles et c'est ce qu'elle fit. Elle partit pour ces territoires inexplorés avec trois Samouraïs - Otaku, Iuchi et Ide. Et ils disparurent pendant huit cents ans.

Il y a deux siècles de cela, les descendants des quatre Samouraïs revinrent à Rokugan. Ils chevauchaient de puissantes montures (le cheval rokugani est plus proche du poney) et pratiquaient des techniques de combat qui n'avaient rien à voir avec celles des descendants des Enfants du Soleil et de la Lune. Tout chez eux était différent : leurs vêtements, leur façon de parler et leurs tactiques de combat. Autant d'emprunts à différentes cultures que le clan de la Licorne avait adaptés pour qu'ils correspondent à la fois à la religion des Sept Fortunes et aux principes de la philosophie de Shinsei.

Mais une fois de retour, les descendants de Shinjo ont eu bien du mal à se faire une place parmi les autres clans. Au bout de huit siècles, en effet, un équilibre politique avait été trouvé entre les six autres clans et le retour du clan de la Licorne avait créé des tensions. Ignorant toutes les subtilités des règles régissant la société de Rokugan, ses membres eurent les plus grandes difficultés à s'acclimater. Cependant, si les familles du clan de la Licorne se sont retrouvés un peu à l'écart, il n'en a pas été de même pour la famille Ide, qui s'occupe particulièrement de diplomatie. C'est grâce à celle-ci et à son expérience que le clan de la Licorne n'est plus spécialement montré du doigt à la Cour Impériale (au bout de deux cent ans, tout de même). Certains voient en eux des adolescents incultes, d'autres, des barbares frustes qui n'ont de Rokugani que le nom.

Plusieurs familles se sont distingues au cours de l'histoire du clan de la licorne. La famille Shinjo est sans aucun doute la plus connue et la plus grande du clan. Tous descendent de Shinjo. Ceci peut sembler étrange quand ont sait que la plupart des membres de cette famille sont en réalité des Gaijin, et ont été adoptés. La famille Ide s'occupa de tous temps des relations du clan avec les étrangers. Ide lui meme était beaucoup plus modéré que les autres membres, et au retour du clan dans l'empire, ses descendants surent s'arranger pour integrer le clan avec un minimum de problèmes. Iuchi était un fidèle ami de Shinjo, et un peu versé dans les arts magiques. Il découvrit de nombreux secrets avant de mourir, et ramena cette magie à Rokugan, ou elle est envier par sa puissance. La famille Otaku descend de celle qui partit aux cotés de Shinsei pour affronter Fu Leng. Les femmes de cette famille font partie d'un ordre guerrier particulierement redouté, tandis que les hommes s'occupent des chevaux pour laisser aux femmes le loisir de s'entrainer au combat. Quand a la famille Moto, elle a acquit une triste réputation. On prétend que ses membres portent la marque de l'outremonde. Pourtant, Moto, le premier du nom, fut le seul Gaijin a mériter le titre de daimyo de tous les clans...
Tous les clans pourtant s'accordent sur un point : la puissance que ce clan tire de ses chevaux. Il ne faut jamais sous-estimer l'avantage décisif que représente la présence de sa cavalerie dans une armée. Et le clan de la Licorne a très vite compris quels avantages il pouvait retirer de cette supériorité. Ainsi, comme le clan de la Grue traite celui de la Licorne avec respect, les frontières du territoire du premier sont surveillées par les cavaliers du second. A l'inverse, le clan du Lion, qui a adopté une attitude méprisante envers les nouveaux venus, ne bénéficient pas d'un tel traitement de faveur.

Dragon



Les membres du clans du dragon ont toujours eu une aura de mystères les entourant. On peu sans se tromper, dire que le clan du dragon est le plus mystérieux et le plus incompris de tous les clans. Ont peut aussi dire qu'ils ne sont pas étrangers à ce dernier fait. Pendant des millénaires, ils ont fait exprès de se tenir à l'écart des intrigues de l'empire. Ils n'ont jamais lance leurs armées contre un autre clan, et un seul général a tenté de s'approprier certains des territoires du dragon. Aucun daimyo du clan du dragon n'a été vu a la cour depuis plus de cinq cents ans. De plus, ont parle de moines tatoués vivant loin dans les montagnes, et capables de prodiges. On a vu l'apparition de quelques un de ces hommes tatoués dans l'histoire de l'empire, et on peut dire qu'à chaque fois, ils ne sont pas passés inaperçus

L'histoire du clan du dragon montre ses particularités. Un seul des enfants d'Amaterasu tombés sur terre ne prit pas part au combat qui visait à déterminer qui dirigerait l'empire: ce fut Togashi, car il savait qu'il ne gagnerait pas. Certains le traitèrent de lâche. L'histoire devait montrer que sa vrai force ne se trouvait pas au combat, mais dans sa sagesse naissante. L'histoire du clan fut ensuite assez calme, bien que les tout premiers temps du clan aient fortement déterminé ce qu'il allait devenir

Quatre familles dirigent le clan du dragon. Les Togashi ne forment pas vraiment une famille, mais plutôt une confrérie, et tout homme qui y entrait perdait son ancien nom et devenait un Togashi. Le premier Togashi ne se maria jamais et n'eut aucun descendant, ce qui fait que la plupart des Togashi n'ont pas vraiment de lien de famille entre eux. Mirumoto était un des disciple de Togashi; il avait developpé une technique de combat particulière, utilisant le katana dans une main et le wakizashi dans l'autre. La famille Mirumoto descend de lui et son école enseigne aux bushi du clan du dragon la méthode de combat qu'il avait développé. Agasha était une shugenja, et, aux premiers temps du clan, attira a elle plusieurs shugenja, et leur enseigna son amour pour la création de la lune et du soleil. Il y a deux siècles de cela, grâce à l'intelligence exceptionnelle d'un Agasha, Agasha Kitsuki, plusieurs crises graves furent evitées, et une nouvelle famille vit son apparition: les Kitsuki. Agasha Kitsuki était un fin diplomate et un homme capable de trouver le coupable d'un crime en vingt quatre heure. Depuis, la famille Kitsuki a grandi et représente le clan du dragon en ce qui concerne la politique.

Scorpion



Le clan du scorpion est sans doute celui qui est le plus connu, le plus stéréotypé par ses détracteurs, le plus mépris, et un des plus craints. Les membres du clan du scorpion ont la réputation d'être sans honneur, fourbes et d'avoir toujours un mauvais tour dans leur sac, et ils n'ont rien fait pour lutter contre ces médisances. Ils sont les maitres de l'information, et beaucoup voient en eux les fameux ninjas...

L'histoire du clan du scorpion commence avec Bayushi, son fondateur. Il triompha de Shinjo par la ruse, lors du tournoi qui opposa les kamis. Ensuite, Hantei lui demanda un service que le clan continue toujours à rendre. hantei demanda à Bayushi d'être ses yeux et ses oreilles la ou il ne pouvait voir et entendre. Il lui demanda de ne tenir compte que d'une chose: sa loyauté envers l'empereur.

La famille bayushi descend du fondateur du clan, et ils sont connus aussi bien pour leur bushis, à l'habileté impressionnante, que pour leur courtisans dont le regard semble percevoir ce que les autres ignorent. La famille Shosuro descend d'une femme qui a su tromper Bayushi, ce qui est un exploit. ils sont devenus des acteurs capables des plus grands prodiges. La famille Soshi est une des deux familles de Shugenja du clan et utilise une magie étrange, qui se base sur les ombres et les ténèbres. La famille Yogo, elle est la deuxieme famille de shugenja du clan, et Yogo entra au service de bayushi après avoir été maudit par une créature de l'outremonde. C'est cette famille qui a la garde des douze parchemins noirs qui maintiennent Fu Leng prisonnier.
avatar
Fifou
Le big 4
Le big 4

Messages : 179
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 29

Feuille de personnag
Champ test: 1
Champ test2: 4

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum